Récréations pour tous

En harmonie avec la préservation naturelle, nous laissons la part belle à la fonction récréative du Paradis.

  • Le bâtiment qui abritait la buvette de l’ancienne piscine retrouve une fonction Horeca et devient lieu d’accueil côté ville, moyennant quelques aménagements dont une vaste terrasse sous les marronniers surélevée pour assurer un point de vue sur le plan d’eau.
  • L’étang déjà aménagé dans l’ancien bassin de natation reste une zone exclusivement dédiée à la pêche et les pêcheurs gardent leurs infrastructures actuelles ainsi que leur quiétude, un peu en retrait du site.
  • Deux zones de repos sont prévues : le long de la berge Nord du plan d’eau principal d’une part, aux abords du petit bassin côté Route de Piraumont d’autre part, avec dans les deux cas un accès facilité pour les PMR ; des tables pour le pique-nique et des bancs confortables sont installés pour permettre aux visiteurs de prendre du bon temps.
  • Le second bassin est réservé à l’agrément, il est entouré de pelouses et de prairies fleuries, il accueille des activités interdites sur le plan d’eau principal, comme les bateaux miniatures voire la baignade, dans une zone délimitée et aménagée en bassin naturel.
  • La bande qui longe la route de Piraumont vers le Parc de l’Alliance pourrait être dédiée au gambadage des chiens, sans obligation de les tenir en laisse dans une zone qui serait clôturée et bien délimitée.
  • Enfin, une plaine de jeux bien équipée et prolongée par de vastes zones herbeuses est réinstallée au même endroit que l’existante en veillant à minimiser les nuisances pour les riverains.
    Le terrain de basket/minifoot est préservé dans sa fonction sportive mais aussi afin de pouvoir offrir une zone plane pour de futures fêtes de quartier.
    Une toilette sèche est installée aux abords de la plaine de jeux afin de fournir, sans grand entretien, des commodités minimales aux usagers et éviter que le sous-bois avoisinant ne serve de décharge clandestine.
    Cet espace boisé, essentiel dans sa fonction écologique, doit être bien géré et la bande centrale, sérieusement endommagée par le passage des engins de chantier, doit être reboisée.
    La vue sur le lac et l’ensoleillement sont favorisés par le maintien d’une zone sauvage, prairie de fauche, en aval du chemin, le long du talus vicinal.

Agnès Deconinck
Corentin Roulin

2 réflexions sur “ Récréations pour tous ”

  1. Contente d’arriver à ce paragraphe et de voir que, pour une fois, on avait prévu une toilette… chose qui manque très souvent dans ce genre d’endroit public.
    J’imagine que cela a été pensé également bien que je ne l’ai pas vu par écrit mais prévoir des poubelles en suffisance mais qui s’intègrent visuellement dans le milieu (recouvertes de bois ou autre). Et pourquoi pas prévoir des doubles-poubelles pour un tri sélectif basique (PMC – autres) ?
    Merci pour ce beau projet en tout cas et toutes ces heures de travail !

  2. Braine-l’Alleud a un pôle culturel artistique fort avec notamment son Centre Culturel, son École des Arts et son Académie de Musique et des Arts de la Parole. Le Paradis pourrait contribuer à l’attrait de notre commune du point de vue culturel en devenant le lieu d’une biennale de sculptures en plein air.
    Le Parc, du côté Est du plan d’eau et dans sa prolongation vers la plaine de jeux, vers le second bassin et plus tard vers le Centre aquatique, est un lieu tout à fait approprié pour l’installation temporaire d’œuvres d’art de dimension. En relation avec l’École des Arts et la galerie 360°, le projet de biennale pourrait être conduit avec les garanties nécessaires de qualité artistique.
    Dès lors, les structures végétales de Luc Schuiten déjà proposées joueraient le rôle de signal permanent tandis que la biennale animerait la vie culturelle une saison sur deux, avec une foule de retombées en termes médiatiques, de tourisme, d’animation scolaire, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *