L’aménagement du Paradis repasse au Conseil communal

ExtraitPlan200x200Le projet que la Commune va soumettre à l’approbation régionale est à l’ordre du jour de la séance du Conseil communal de ce lundi 29 juin. Plusieurs de nos propositions ont été retenues et un Comité d’Accompagnement sera créé, sa composition nous pose toutefois encore question.

Après la phase d’enquête publique, au cours de laquelle les riverains se sont largement exprimés, après une réunion de concertation qui a permis de préciser un certain nombre de propositions, la Commune a fait la synthèse dans une nouvelle version du projet qui est soumise à l’approbation du Conseil communal lundi prochain 29 juin (séance à 20 heures à la Maison communale, Grand’Place Baudouin 1er).

Nous notons que plusieurs de nos propositions ont été retenues dans ce nouveau projet, nous nous en réjouissons :

  • déplacement du petit parking qui était projeté en pleine zone verte, en fonds de jardin, vers la chaussée d’Ophain,
  • création de roselières par remblai de terres en pente douce en plusieurs endroits du pourtour pour favoriser une recolonisation végétale et animale préservant la biodiversité,
  • suppression de la passerelle sur la plus grande roselière, couverture de l’observatoire qui lui est voisin,
  • protection de la rive sur environ un tiers du pourtour par éloignement du chemin circulaire et contrôle d’accès (clôtures et barrières d’accès), on combine ainsi la possibilité de faire le tour du plan d’eau tout au long de l’année, y compris à vélo, et une protection de l’habitat naturel des nombreuses espèces d’oiseaux qui nichent sur le site,
  • création d’une passerelle reliant directement l’ancienne piscine au chemin de pourtour du plan d’eau,
  • création d’un Comité d’accompagnement pluraliste chargé de certaines décisions d’aménagement et du suivi.

Nous ne sommes pas encore tout à fait sereins sur plusierus points, notamment :

  • le sort réservé au Chemin des Petites Brunes, sort qui dépend fortement du tracé exact du parking de la future piscine,
  • la composition et le mandat du Comité d’accompagnement.

En ce qui concerne les missions dévolues au Comité d’accompagnement, nous notons que le projet de la Commune offre certaines précisions :

  • il décidera du nombre et de l’ampleur des roselières et zones inondables à créer ainsi que des plantations qui seront mises en œuvre tant dans les portions plus fréquentées que dans les zones plus protégées,
  • il décidera, ou devrait décider selon nous, du type de clôtures et de barrières d’accès (nous les voudrions aussi naturelles que possible, en châtaignier par exemple) mais aussi des modalités d’accès dans la zone naturelle, y compris à l’observatoire (il s’agira que les visites soient organisées et encadrées).

Quant à la composition du Comité d’accompagnement,

  • nous nous réjouissons du fait qu’il prévoie la présence de naturalistes (Natagora, le Cercle des Naturalistes de Belgique, le Département Nature et Forêt) et de riverains qui auront à cœur de défendre l’intérêt des Brainois,
  • nous revendiquons que des représentants du Collectif y soient également conviés, ce qui n’est curieusement pas le cas dans la proposition actuelle.

En effet, tout le travail accompli, toute l’énergie déployée à rassembler idées et points de vue, toute la bonne volonté et l’esprit de collaboration affichés pour faire entendre la voix des riverains, notamment lors de la réunion de concertation où plusieurs membres du Collectif étaient porteurs chacun de dizaines de délégations, tout cela  mérite une reconnaissance de la part de l’Autorité.

Nous pensons que les Brainois ne comprendraient pas que le Collectif soit purement et simplement ignoré à ce stade décisif de la mise en place de ce beau projet que nous voulons, répétons-le, « par et pour les Brainois ».