Bienvenue

Brins jaunes 200x200Ce site est l’émanation de citoyens et d’associations qui veulent défendre un projet participatif pour l’aménagement de la zone du Paradis à Braine-l’Alleud. En effet, ce lieu remarquable a connu des travaux importants pour la création d’une Zone d’Immersion Temporaire (ZIT) et l’on va passer maintenant à l’aménagement de ses abords et alentours.

Ce site et la démarche participative qu’il soutient ne sont pas une initiative officielle de la commune de Braine-l’Alleud mais visent à élaborer une proposition qui reflète les souhaits des Brainois.

Le but est d’intégrer dans cette proposition un maximum des souhaits des citoyens qui sont et seront les usagers du Paradis au quotidien. Après cette phase d’élaboration collective, le projet sera relayé vers le niveau de décision politique de la commune.

Que trouve-t-on sur ce site ?
  1. La description du projet : une proposition d’aménagement de la zone du Paradis autour du plan d’eau, avec un plan, des idées sur la circulation, sur la préservation des biotopes, etc.
    Remarque : cette proposition n’est pas figée, au contraire : nous voulons que chaque Brainois aie la possibilité d’y contribuer.
  2. Des nouvelles sur ce qui se passe autour du projet et du site du Paradis, ce qui change sur ce site web et dans la proposition.
  3. D’autres éléments d’information ou d’illustration : l’histoire du Paradis, des photos, etc.
Comment participer ?
  • Faites des commentaires sur ce site : tous les articles et toutes les pages, le plan, etc. peuvent être commentés. Nous vous invitons vivement à le faire pour formuler une remarque, partager une idée ou défendre un point de vue.

Remarques : votre premier commentaire devra être approuvé avant publication ; votre adresse email ne sera pas publiée ni utilisée d’une autre manière sans votre accord ; les commentaires peuvent être écartés s’ils ne respectent pas la loi ou contiennent des attaques visant des personnes.

  • Participez aux rencontres que nous organisons : nous y poursuivons de vive voix la mise en commun des points de vue et l’enrichissement du projet.
    Nous avons organisé les rencontres suivantes :

Remarque : nous pouvons aussi venir présenter et discuter le projet dans des réunions que vous organisez pour votre association, votre quartier, etc.

Pour nous contacter 

  • par le formulaire de contact de ce site
  • par email : collectif.paradis.bla@gmail.com
  • par courrier : c/o A. Deconinck, Rue Longue 139, 1420 Braine-l’Alleud

19 réflexions sur “ Bienvenue ”

    1. Bonjour, Colette.
      Il y a maintenant sur le site un formulaire de contact pour laisser votre nom et votre email.
      Vous pouvez aussi demander à être prévenue des mises à jour et des commentaires sur les pages qui vous intéressent plus particulièrement.
      Sans oublier la rencontre du 31 janvier, bien sûr.
      A bientôt.

  1. Bravo pour cette présentation ! Le projet, très complet, me convient car il équilibre le respect de la nature et l’aspect récréatif. Bel exemple de clarté, de transparence et d’implication des citoyens. L’administration communale de BLA devrait s’en inspirer pour présenter ses projets aux Brainois…

    1. Merci, Alain, pour ces commentaires positifs.
      Oui, l’idée est bien d’inspirer : inspirer chacun à mettre son grain de sel, inspirer les autorités -quelles qu’elles soient- à entendre les points de vue des usagers et même à aller à leur rencontre.
      Cordialement,

  2. bonsoir, je trouve le projet très complet, je pense que l’on devrait aussi penser au nombreux pêcheurs de la région, ils seraient heureux de pêcher sur une pièce d’eau si grande, nous avons de moins en moins de lieux pour y faire notre sport favori,
    ne pas oublier que le poisson vient naturellement avec les oiseaux qui emportent les oeufs sur leur pattes, les pêcheurs sont aussi de grands défenseurs de la nature, merci

  3. Bonjour Didier.
    Merci pour ce commentaire.
    En effet, les pêcheurs sont déjà présents sur le site et nous ne les oublions pas. Cependant, nous n’avons pas encore eu l’occasion d’avoir une discussion approfondie avec eux et ce que nous en disons dans notre projet (voir le deuxième élément dans la rubrique Récréations pour tous) est sans doute à compléter.
    Trois questions pour vous, Didier :
    1 – Quels sont les éléments que vous mettriez en avant pour compléter le projet afin que les pêcheurs trouvent leur juste place ?
    2 – Pouvez-vous faire le relais vers d’autres pêcheurs pour que nous ayons l’occasion d’échanger, au moins lors de la rencontre de samedi 31 janvier ?
    3 – Que pensez-vous, comme partisan de laisser faire la nature, de l’empoissonnement principalement de carpes qui vient d’avoir lieu (voir Non ! Déverser une demi-tonne…) ?
    Nous serons ravis de poursuivre ce dialogue avec vous, par l’intermédiaire de cette discussion en ligne ou directement (il faut alors laisser vos coordonnées dans le Formulaire de contact).
    Cordialement,

    1. Bonsoir, le fait de mettre 1/2 tonne de carpes n’est pas trop grave, car il y a beaucoup d’herbier et d’algues vu l’étendue du plan d’eau, ça fait 44 ans que je pêche, quand il y a trop de carpes en fin de saison il faut vidanger et mettre les filets et retirer le surplus et les mettre dans les étangs et canaux, il y a assez d’étangs de pêche qui seraient intéressés, pour ce plan d’eau il faut aussi des frayères, quant à laisser faire la nature comme vous expliquez, c’est très risqué, regardez les anciens biefs du canal Charleroi-Bruxelles, c’est un désastre, envahi d’arbres, algues, envasement.
      Je relaie vers les pêcheurs pour donner leurs avis, amicalement, g d

      1. J’ai pêché également pendant plusieurs années avant de me diriger vers la protection de la biodiversité et l’ornithologie.
        Les plans d’eau bien gérés sont excessivement rares et sont pourtant la base d’un écosystème très fragile.
        Des dizaines voire des centaines d’espèces font partie de cette chaîne alimentaire.
        Un exemple : de très nombreuses espèces de larves de libellules (si vous voyez encore ce que c’est :) ) vont être détruites, plus de libellules plus de faucon hobereau. Le martin-pêcheur qui chasse actuellement sur l’étang va également pouvoir déménager, les eaux troubles ne lui permettront plus de chasser.
        Beaucoup d’espèces de poissons indigènes méconnus, exemple la bouvière, disparaissent tous les jours de nos zones humides.
        Limiter fortement voire éradiquer les carpes d’un plan d’eau, c’est favoriser :

      2. une meilleure limpidité de l’eau,
      3. le développement d’un herbier aquatique riche et varié,
      4. le taux d’oxygène dissous dans l’eau,
      5. le développement de très nombreux invertébrés aquatiques,
      6. le développement d’espèces piscicoles de plus petite taille,
      7. le stationnement voire la reproduction de nombreuses espèces aviaires.
      8. Philippe

        1. ne pas oublier que c’est un bassin de retenue, ce qui veut dire que les eaux ne seront pas propres, des lagunages filtrent énormément avec les plantations adéquates, la biodiversité se fera naturellement, les eaux venant des champs polluent beaucoup, je pense qu’il y a assez de spécialistes sur ce sujet

    1. Merci, Vaïa.
      La rencontre de samedi est programmée à 17 heures dans les locaux de l’Ecole Saint Famille.

  4. Merci ! Je viendrai avec une amie. N’envisagez-vous pas de constituer une page Facebook pour promouvoir votre site web et vos activités, et notamment la réunion de samedi ? OU peut-être est-ce déjà fait mais je n’ai pas trouvé 😉

    1. Bonjour,
      La page Facebook du Collectif est en cours de création ; il ne nous reste qu’à la diffuser largement …
      Merci pour votre intérêt pour nos activités, et à samedi !

  5. Très belle présentation du projet!
    Je n’ai pas pu participer à la réunion de ce samedi.
    Mais en tant qu’habitante du quartier, me promenant très régulièrement dans le parc depuis de nombreuses années, je soutiens à 100% ce projet d’aménagement qui respecterait la faune, la flore et les riverains.
    Tenez-moi au courant si je peux soutenir concrètement le projet auprès de la commune.

    1. Merci pour ce commentaire, Vinciane.
      Vous trouverez bientôt sur ce site des échos de la réunion d’hier, qui a connu un grand succès puisque plus de 70 personnes étaient présentes.
      A savoir : nous proposons une visite sur place dimanche 13 février à 10 heures, rendez-vous à l’entrée du site Rue du Paradis.
      Peut-être pourrez-vous vous joindre à nous cette fois ?

  6. Bonjour,

    J’adore déjà cet endroit où je vais souvent me promener et regarder les oiseaux… (j’habite rue au Gué). C’est un magnifique espace et je félicite tous les auteurs et réalisateurs de ce projet magnifique…une zone verte, calme où on peut se détendre.
    J’espère que ce havre ne sera pas envahi par des motos etc. car j’en ai déjà vu quelques fois… Que ce coin de Paradis continue à mériter son nom ! :-)

    1. Bonjour, Marie.
      Merci pour ce commentaire.
      Préserver la tranquillité du lieu est une dimension fondamentale de notre projet : pas d’engins motorisés, des voies réservées aux vélos, d’autres aux piétons, et d’autres encore à la découverte de parties du site prévues pour protéger au mieux ses habitants naturels…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *